Categories

Accueil > L’accompagnement éducatif > Atelier d’écriture animé par Catherine Leboullenger

7 février 2008
Administrateur

Atelier d’écriture animé par Catherine Leboullenger

Renga

Mon enfant, ma soeur
Songe à la douceur
D’aller là -bas vivre ensemble Baudelaire)

Sous le soleil de leur pays,
Pensées aux rues de la ville
C’est là -bas que nous vivrons, oui là -bas,
Dans le Sahara,
Nous vivrons d’eau et de chocolat,
Dans ce pays magnifique
où il ne pleut jamais Là -bas, l’air est tranquille,
Là où mes parents sont nés,
Mon origine,
Car tous mes souvenirs sont là -bas
Là où il y a de la joie et du bonheur
Aller là où le soleil brille
La plage bleu azur
Le sable blanc fin
On peut s’y allonger
Et faire bronzette sans fin
C’est un endroit paradisiaque.
Inoubliable. Texte collectif rédigé par des élèves de 4ème et 3ème).

Renga (2)

Tu prends la première rue à droite (Desnos)
Puis tu prends à gauche,
Attends que le feu devienne rouge, et traverse,
Tu passes devant la boulangerie
Et qand tu arrives, quelque chose te fascine,
Quelque chose d’extraordianire, de surnaturel
Quelque chos qu’on n’aurait jamais vu auparavant
Tu passes devant une villa magnifique
Où les gens sont heureux
Tu arrives dans un magasin et tu achètes des bonbons
Beaucoup de bonbons jusqu’à ne plus avoir d’argent.
Tu les manges tous
Ils sont tous périmés.
Tu meurs trois jours plus tard
D’une intoxication.

Ecrire un trajet d’école

Lorsqu’elle ferme la porte de chez ell, l’adolescente se dirige vers la porte des escaliers ; elle les descend puis ouvre une deuxième porte menant au hall de son bà¢timent. Elle franchit une dernière porte qui s’ouvre à l’extérieur. Je longe de longs buissons, je passe par un chemin qui m’emmène au passage piétons, je traverse en regardant des deux côtés. je passe par un parkin, puis un arrêt de bus. Je marche dans une allée de courte distance. Je passe devant l’école primaire de mon enfance. Des souvenirs me viennent. Ensuite l’école maternelle : mes souvenirs deviennent flous, lointains. Je traverse l’espace de jeu pour arriver jusqu’au collège. Les souvenirs de mon enfance s’envolent et je pense au présent. (Emma, 3ème)

Ecrire avec Georges Perec : W ou le souvenir d’enfance

Je conduis un petit vélo rouge avec des pneus noirs et des rayons chromés.
J’aurais aimé voir mon père comme le font les autres enfants, le serrer dans mes bras et lui dire que je l’aime. (4ème5).

A suivre