Categories

Accueil > L’accompagnement éducatif > atelier d’écriture

12 février 2008

atelier d’écriture

Ecrire avec Sophie Calle : les tableaux disparus

Ah ! Quelle beauté ! l’alliance entre la nature et l’amour est si parfaite, on remarque un peu plus les femmes avec cette statue, les couleurs de
leurs vêtements tranchent sur le vert du paysage, les hommes, eux, restent discrets avec leurs costumes unicolores et leurs cannes qui ne marquent sans doute pas un signe de vieillesse mais un air d’élégance. Zacharia, 3ème, le jardin du Luxembourg du Douanier Rousseau.

Je me souviens d’une femme au milieu des montagnes désertes, de son cheval et de son époux, couchés l’un sur l’autre et morts.Elle s’en est sans doute débarassé pour effacer tout ce qui lui rappelle son passé... Amina, 4ème, Mazeppa, Théodore Chassériau.

Je vois une femme brune, très élégante et très jolie avec des yeux verts et la bouche plulpeuse et rouge comme le sang. Elle est habillée d’une robe bleu satin très longue. Dans sa main gauche, elle tient un fruit qu’on dirait abîmé. Elle est dans une pièce très sombre mais une fenêtre derrière elle montre le jour et le ciel bleu. A côté d’elle, est posée une lampe magique comme si un génie allait en sortir. Son regard est pensif, elle réfléchit comme si son esprit était rempli de soucis.
Wissal, 3ème, Proserpine,